Partagez | .
 

 Mordor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sauron
avatar
Administrateur - Seigneur des Tenèbres
Administrateur - Seigneur des Tenèbres
♦ Date d'inscription : 25/02/2013
♦ Localisation RP : Bard-Dûr
♦ Points RP : 251
♦ Aventures : 534

MessageSujet: Re: Mordor   Dim 19 Mai - 13:47
















→ Qui es-tu ? ←

Nom :Morgoth
Prénom(s) :Silas
Âge :18 ans
Groupe:Homme - Mordor
Rang :Second dirigeant du Rhovanion, porteur de l'anneau de pouvoir Geðrof

Description psychologique :Il n’est que le pâle reflet de son père adoptif. Il est, ce que Sauron a fait de lui. Un monstre, sans pitié, sans compassion, sans rien. Le fils prodigue du maître de l’unique. Sadique, inventif, violent, instable, asocial, misanthrope, Silas n’est qu’un cocktail parfait des pires défauts qu’un homme peut avoir. Ne pas se fier à son jeune âge, car l’âge ne fait pas la force d’un homme. C’est Ada qui le dit. C’est Ada qui le lui a appris. Nécromancien, Silas parle avec les morts, il vit avec eux, constamment, les fréquente et les respecte. La mort. Il l’aime. Il aime la titiller, l’approcher, jouer avec elle. Parfois, il n’est pas rare de le voir, une corde autour du cou, s’étranglant pour le plaisir de lui parler. Et, une fois qu’elle est suffisamment proche, il relâche sa force avant de partir. Alors, heureux, il recommencera en temps et en heure. L’enfant n’a pas peur de la douleur, il n’a pas peur de souffrir. Il aime sentir une lame glisser le long de son bras, sentir son sang s’échapper, couler le long de son épiderme. Parfois de manière dance, d’autre fois, de façon plus raisonnable. Il jouit de la douleur. Il aime jouer avec le feu. Silas ne connait pas ses limites, et parfois, c’est à se demander s’il en a réellement. Dirigeant le Rhovanion avec son frère, il est le plus fou des deux. L’investigateur de nombreuses façons d’exécuter les traitres. La roue de supplice n’est rien face à ses nouvelles méthodes. Il aime donner la mort de façon lente, et des plus douloureuses. Pouvant parfois la faire perdurer des heures entières, des jours même. Réanimant à chaque instant ses victimes, jusqu’à ce qu’il soit lassé. Silas est fou. Et il le sait.

Signe particulier :Nécromancien




L’histoire des frères Morgoth n’est pas des moins cruelles. Leur mère était folle, sans sentiment, sans rien, ne voulant qu’une chose, attirer l’attention du seigneur noir. Tout débuta dix ans en arrière, alors que Silas n’avait que huit ans, et Sirus, quinze. C’est l’histoire d’une mère, sans argent, sans rien, qui pour gagner un peu d’importance abandonna ses enfants aux portes du Mordor. Une offrande pour le Seigneur Sauron avait-elle dit. Deux jeunes hommes, forts, de futurs grands combattants, cela ne faisait aucun doute. Alors Sauron, dans un élan de générosité prit la décision de les prendre sous son ailes, après avoir voulu les venger dans les règles de l’art. Leur mère fut torturée devant leur yeux, sous les hurlements de Silas, qui du haut de son âge emplis d’innocence ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Sirus lui, ne disait mot. Ni disait rien. Que pouvait-il faire si ce n’était que regarder sa mère, hurlant à la mort, implorant pour que son supplice s’arrête. Silas et Sirus, autrefois nommés fils de Saltar, se virent offrir un nom digne du Mordor, aussi sombre que Sauron, aussi noir, que celui qui s’auto-proclama le père légitime de ces deux enfants.

Leur enseignement débuta dans la tristesse, dans la douleur, dans le désespoir. Les coups, l’humiliation, toutes ces choses que Sauron leur inculqua. Il les façonna à son image. En faisant des armes de guerre, des hommes dignes de ses armées. Ils reçurent l’entrainement de Willow, sous le regard amusé d’Angtaroth. Les hommes du Mordor tuant leur cœur à petit feu, les transformant en fantôme, en des êtres éloignés de toute structure humaine. Ils perdirent leur humanité deux ans plus tard. On leur apprit comment torturer, comment tuer un homme, comment dépasser ses limites. Sirus alors plus âgés eu du mal à s’éloigner de sa personnalité de base, refusant de tuer l’humanité qui résidait en lui, refusant, de se soumettre aux volontés de celui qu’il devait appeler Ada. Son père. Mais Silas. Si jeune, si fragile, si faible, ce ne fut qu’une partie de plaisir. Il oublia qui il était, d’où il venait, les traits de sa mère, renia ses origines, et se façonna à l’image de son père. Dans le simple but de satisfaire cet homme. Celui qui lui avait sauvé la vie. Celui… Qui l’avait recueilli.

Sauron se servi de lui et de sa naïveté pour détruire des vies entières. Il le força à torturer son propre frère, le poussant à bout, voulant voir toutes les capacités de cet enfant. Sirus se terra au silence, alors que son frère l’implorait de se laisser aller, tout en lui enfonçant des clous dans la cuisse, le brulant au fer rouge, le coupant à des endroits, versant de l’eau salée sur les plaies. S’il te plait qu’il lui disait. Et il jouissait de voir la pitié dans regard de ce frère. Il jouissait, de tout ce qu’il lui faisait. Alors âgés de quinze ans, Sauron lui appris la magie, la nécromancie, et toutes ces choses qui le rendit encore plus fort. Il poussa le courage de Sirus à son paroxysme, se servant de sa sagesse et de son honneur pour le hisser au sommet. Le fou et le sage. Le fou… Et le saint. Ce n’est qu’en l’an 7 que Sauron leur donna les deux anneaux de pouvoirs, et leur confia les reines du Rhovanion. Aujourd’hui, bien à leur place, les deux frères imposent leur oppression sur ces terres. Enterrant les hommes dans la peur… Et l’horreur… Ils sont les fils du Mordor… Ils sont les fils même… De Sauron…




Liens :Sauron : Il est leur père adoptif. Silas pense lui devoir tout ce qu'il a. Il l'aime. Il lui est dévoué. Son père, son héros.

Willow : Il est son mentor. Willow lui a apprit comment se battre, comment faire pour devenir un homme digne du Mordor

Sirus Morgoth : Son frère, son tout, sa moitié. Ils sont comme cul et chemise. Toujours ensemble, inséparable, tel des siamois.

Avatar :Ash Stymest
PV proposé par qui ? :Sauron
Exigence du créateur :Bon niveau et bonne présence



_________________
~Le Nécromancien ~



♣️ Bartekil m'ensorcelle ♣️
♦️ Ysandra me dresse ♦️
♠️ Meriadoc Brandybuck Annatar... My mortal Sin ♠️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pelennorfields.forumactif.org
Sauron
avatar
Administrateur - Seigneur des Tenèbres
Administrateur - Seigneur des Tenèbres
♦ Date d'inscription : 25/02/2013
♦ Localisation RP : Bard-Dûr
♦ Points RP : 251
♦ Aventures : 534

MessageSujet: Re: Mordor   Dim 19 Mai - 13:53
















→ Qui es-tu ? ←

Nom :Morgoth
Prénom(s) :Sirus
Âge :25 ans
Groupe:Homme - Mordor
Rang :Premier dirigeant du Rhovanion, porteur de l'anneau de pouvoir

Description psychologique :Petit Sirus avait beaucoup d’humanité. Seul, il éleva son frère, loin de la folie grandissante de sa mère. Indépendant, il n’avait besoin de personne. Il apprit à manier les armes, seul, afin de pouvoir se défendre. Originaire du Rohan, il participa à la défense de la batail au gouffre de Helme. Il y perdit son meilleur ami, ainsi que son frère ainé, Salom. Le choc après-guerre fut tel qu’il se condamna au silence, et se renferma sur lui-même. Il ne rouvrit la bouche que quelques années plus tard, pour enfin affronter le regard de son nouveau père. Froid, discret, Sirus ne reflétait plus rien que de la tristesse et du désespoir. Il se laissa mourir à petit feu, et refusa de se soumettre à Sauron. Néanmoins, quelques années après son arrivé en Mordor, après s’être vu torturé par son propre petit frère, Silas changea, pour devenir un homme tout à fait différent. Sa sagesse ne le quittera jamais, pourtant, il se rit désormais du genre humain et lui voue une haine certaine. Sirus n’aime personne. Si ce n’est que son frère… Et son père…

Signe particulier :None




L’histoire des frères Morgoth n’est pas des moins cruelles. Leur mère était folle, sans sentiment, sans rien, ne voulant qu’une chose, attirer l’attention du seigneur noir. Tout débuta dix ans en arrière, alors que Silas n’avait que huit ans, et Sirus, quinze. C’est l’histoire d’une mère, sans argent, sans rien, qui pour gagner un peu d’importance abandonna ses enfants aux portes du Mordor. Une offrande pour le Seigneur Sauron avait-elle dit. Deux jeunes hommes, forts, de futurs grands combattants, cela ne faisait aucun doute. Alors Sauron, dans un élan de générosité prit la décision de les prendre sous son ailes, après avoir voulu les venger dans les règles de l’art. Leur mère fut torturée devant leur yeux, sous les hurlements de Silas, qui du haut de son âge emplis d’innocence ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Sirus lui, ne disait mot. Ni disait rien. Que pouvait-il faire si ce n’était que regarder sa mère, hurlant à la mort, implorant pour que son supplice s’arrête. Silas et Sirus, autrefois nommés fils de Saltar, se virent offrir un nom digne du Mordor, aussi sombre que Sauron, aussi noir, que celui qui s’auto-proclama le père légitime de ces deux enfants.

Leur enseignement débuta dans la tristesse, dans la douleur, dans le désespoir. Les coups, l’humiliation, toutes ces choses que Sauron leur inculqua. Il les façonna à son image. En faisant des armes de guerre, des hommes dignes de ses armées. Ils reçurent l’entrainement de Willow, sous le regard amusé d’Angtaroth. Les hommes du Mordor tuant leur cœur à petit feu, les transformant en fantôme, en des êtres éloignés de toute structure humaine. Ils perdirent leur humanité deux ans plus tard. On leur apprit comment torturer, comment tuer un homme, comment dépasser ses limites. Sirus alors plus âgés eu du mal à s’éloigner de sa personnalité de base, refusant de tuer l’humanité qui résidait en lui, refusant, de se soumettre aux volontés de celui qu’il devait appeler Ada. Son père. Mais Silas. Si jeune, si fragile, si faible, ce ne fut qu’une partie de plaisir. Il oublia qui il était, d’où il venait, les traits de sa mère, renia ses origines, et se façonna à l’image de son père. Dans le simple but de satisfaire cet homme. Celui qui lui avait sauvé la vie. Celui… Qui l’avait recueilli.

Sauron se servi de lui et de sa naïveté pour détruire des vies entières. Il le força à torturer son propre frère, le poussant à bout, voulant voir toutes les capacités de cet enfant. Sirus se terra au silence, alors que son frère l’implorait de se laisser aller, tout en lui enfonçant des clous dans la cuisse, le brulant au fer rouge, le coupant à des endroits, versant de l’eau salée sur les plaies. S’il te plait qu’il lui disait. Et il jouissait de voir la pitié dans regard de ce frère. Il jouissait, de tout ce qu’il lui faisait. Alors âgés de quinze ans, Sauron lui appris la magie, la nécromancie, et toutes ces choses qui le rendit encore plus fort. Il poussa le courage de Sirus à son paroxysme, se servant de sa sagesse et de son honneur pour le hisser au sommet. Le fou et le sage. Le fou… Et le saint. Ce n’est qu’en l’an 7 que Sauron leur donna les deux anneaux de pouvoirs, et leur confia les reines du Rhovanion. Aujourd’hui, bien à leur place, les deux frères imposent leur oppression sur ces terres. Enterrant les hommes dans la peur… Et l’horreur… Ils sont les fils du Mordor… Ils sont les fils même… De Sauron…



Liens :Sauron : Il est leur père adoptif. Sirus pense lui devoir tout ce qu'il a. Il l'aime. Il lui est dévoué. Son père, son héros.

Willow : Il est son mentor. Willow lui a apprit comment se battre, comment faire pour devenir un homme digne du Mordor

Silas : Son frère, son tout, sa moitié. Ils sont comme cul et chemise. Toujours ensemble, inséparable, tel des siamois.

Avatar :Vinnie Woolston
PV proposé par qui ? : Sauron
Exigence du créateur : Bon niveau et bonne présence



_________________
~Le Nécromancien ~



♣️ Bartekil m'ensorcelle ♣️
♦️ Ysandra me dresse ♦️
♠️ Meriadoc Brandybuck Annatar... My mortal Sin ♠️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pelennorfields.forumactif.org
 

Mordor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» le Mordor
» Mordor ou Harad
» (Galerie Amon Barad) Osgiliath // Mordor
» [SdA] Armée Mordor-750/1500 points
» Troll du mordor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Battle of the Pelennor Fields :: Introduction :: Postes Vacants :: Mordor-